LES RESISTANCES


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 23 novembre 2020

Brève mise au point sur le mythe de la passivité des Juifs pendant la Shoah

Le mythe de la passivité des Juifs pendant la Shoah reste encore très vivace. Il est vrai que l’on peut être saisi de vertige à la lecture des seuls chiffres qui rendent compte de l’ampleur du crime de masse. Ils sont si élevés que la conscience ne se résout pas à accepter qu’un tel crime ait pu avoir lieu sans résistance. Cependant, la recherche historique a suffisamment progressé pour apporter un démenti à un tel mythe et, par voie de conséquence, expliquer ses origines.
L’histoire de la résistance (...)

vendredi 13 novembre 2020
par  Renée Dray-Bensousan

Introduction

Déja en 2008 nous avions axé notre université sur le concept de résistance. Depuis l’eau a coulé sous les ponts et la recherche a avancé en longues foulées

lundi 9 novembre 2020
par  Renée Dray-Bensousan

HAHAM Choura, membre de FTP-MOI

HAHAM Choura, Alexandra Shifra [dite]
Bessarabie 1900
Beltsy 1981
Résistante FTP-MOI,
Choura est née dans une bourgade juive (shtetl) de Moldavie, dans une famille modeste. Autodidacte, elle apprend à lire et à écrire avec les enfants du voisinage. Adulte, face à l’antisémitisme des pogroms, elle s’engage dans le combat révolutionnaire. Avec son camarade Abram Haham, devenu son époux, elle émigre à Liège. Abram suit des études d’ingénieur, Choura apprend le métier de tourneur et devient (...)

lundi 9 novembre 2020
par  Renée Dray-Bensousan

HELENE TAICH un pilier de la FTP MOI

TAICH Hélène née Hais Bella
née à Edinte (Roumanie) 15.09.1918
Décédée à Marseille 18.12. 1999
Résistante, FTP-MOI.
Elle est la fille de Hais Abram et de Davidovna Feiga. A 15 ans, Bella, adhère aux « écoliers rouges », un groupe de lycéens communistes. Elle est arrêtée, emprisonnée mais elle ne parle pas. En 1937 elle est obligée de fuir la Roumanie du maréchal Antonescu, car impliquée dans un procès visant des communistes, elle risque la prison. Hélène s’installe à Paris où elle commence des (...)

dimanche 8 novembre 2020
par  Renée Dray-Bensousan

UNE RESISTANTE HORS DU COMMUN : BERTY

BERTY ALBRECHT
D’une guerre à l’autre
1893-1943
Par RENEE DRAY-BENSOUSAN
10 novembre 1945 : Paris est plongé dans l’obscurité. Cinémas, théâtres et restaurants sont fermés. Paris est vide - seuls trois longs cortèges funéraires de quinze cercueils filent vers les Invalides. Sur l’un d’entre eux, une plaque : " Berty Albrecht, résistante du mouvement Combat, 15 février 1893-31 mai 1943, Compagnon de la Libération, Médaille militaire, Croix de guerre avec palmes, médaille de la Résistance avec (...)